Comme vous le savez, mon objectif principal pour ce début de saison était le marathon de Paris, que je viens de réaliser en 3h37min31s, soit 10094ème, 9347ème Homme et 4690ème sénior Homme. By Thibault
 
 
 

Place au compte-rendu

Bonsoir,
Garé pas trop loin dans une rue parallèle, je prends le temps pour me changer, peut-être trop de temps. J'arrive aux consignes vraiment juste, et je repars de là c'est l'heure de rentrer dans le sas... Mais bordel qu'il est loin le sas, .... ce sera donc ma phase d'échauffement. Je me faufile dans la foule, et entre dans mon sas avec quelques minutes de retard sur la fermeture. Mais je peux vivre le départ en direct, super !
J'avais noté ma stratégie de course avec les points de ravito et les allures à avoir sur mon avant bras. Finalement, j'ai un peu était perturbé car les ravitos n'étaient pas là où ils étaient annoncés, et après je comptais plus. Juste je prenais une bouteille d'eau, je mangeais ma barre et buvais après le passage du ravito. La stratégie d'allure, finalement, je l'ai pas suivi, ou pas à la lettre. J'avais du mal à bien me caler et à être bien régulier. Je pris donc le choix de le courir "à la sensation" en essayant de rester entre 4'40 et 4'50.
Des petites "pointes" dans la cuisse et mollet gauche apparaissent dès le 15ème km, je me sens pas dans une forme olympique, mais ça gère.
Au 20ème je rattrape un ami parti devant moi dans le sas. On fait un bout de chemin ensemble, ce qui me permis de moins compter les km, et de me reposer en partie. Au 30ème, après les tunnels, je vois qu'il est un peu moins bien, je décide de me replacer en 4'40 et d'en faire le plus possible à cette allure jusqu'à la fin.
La bosse du 35ème, je m'attendais à quelques choses de plus atténuée, finalement elle m'a bien cassée les pattes. Vers le 37ème km, je m'arrête faire pipi, j'ai même plus la force pour .... Et à partir de là c'est "l’hécatombe". Je peine à relancer, des débuts de crampes commencent à voir leurs apparitions à gauche, puis à droite, puis aux 2, etc .... J'ai plus envie de m'alimenter, mais je me force avec une bouteille d'eau en continue sur moi. Je fais le deuil de mon objectif de 3h20, et le seul objectif c'est de le terminer dans un chrono honorable. C'est aussi le moment fatidique où mon ami, lâché quelques km plus tôt, choisi pour me dépasser de nouveau :D
Après quelques km d'alternance marche, et course à pied. C'est enfin la délivrance !! Je suis finisher du marathon de Paris !

Et pour un 1er marathon, le chrono n'est pas dégeu du tout surtout avec un gros craquage sur la fin !

Merci à Mathieu pour son plan, son soutiens, ses encouragements.
Et merci à tout le club qui m'ont supporté, et m'ont encouragé ! Une fois fini, j'ai eu une pensé pour tous les futurs IronMan de juin, et je me suis dis que vous aviez bien du courage ! Faites-nous rêver les gars et femmes !

Maintenant place au repos, et je reviens dans quelques jours pour de futurs objectifs (mais je ne sais pas encore lesquels par contre).

Thibault.